Exposition - Conférence

Issy-les-Moulineaux

Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet

P Cruet DR ,

Infos pratiques

« Auguste Rodin et son mouleur Paul Cruet », Musée français de la Carte à jouer, jusqu’au 20 mai.

À Issy, le Musée français de la Carte à jouer aborde, juqu’au 20 mai, la complexité de la question du moulage à travers une soixantaine de pièces, sculptures et photographies…

La sculpture du XIXe siècle s’était orientée vers une représentation mimétique de la réalité. C’est ainsi qu’autour de 1860, les artistes véristes ont moulé « sur nature », créant un scandale dans le milieu de l’art. Ces moulages servaient aussi d’aide-mémoire de travail… ou de souvenir délectable selon la partie du corps reproduite ! Rodin n’aura pas recours à ce type de moulage si ce n’est pour le tissu de la célèbre robe de chambre de son Balzac achevé en 1897 ou pour les fruits du Monument à Puvis de Chavannes. À ses débuts, Rodin atteint un effet stupéfiant de réalité par la perfection de son modelé. Il sera d’ailleurs injustement accusé de moulage « sur nature » en 1875, pour L’Âge d’airain. Autour de 1900, Rodin se révèle prophétique de ce que seront les pratiques contemporaines avec la statue tronquée de L’Homme qui marche à laquelle il impose la mutilation, la déformation expressive, les arrachements… Désormais, Rodin cherche à intensifier le mouvement par la violence expressive du fragment, de l’assemblage, de l’inachevé, autant de formes dont il affirme l’autonomie artistique. Rodin ouvre ainsi une voie d’exploration pour tout le XXe siècle. Certains sculpteurs qui ont fréquenté son atelier s’y engagent aussitôt tels que Germaine Richier, Giacometti…

Praticien et esthète
Chacune des sculptures modelées dans la terre par Rodin se voit confiée à des mouleurs pour en garder l’empreinte dans un moule en plâtre. L’esquisse fragile résiste rarement aux manipulations successives et le moulage obtenu est souvent le seul équivalent de la composition initiale - le modèle original, unique. C’est ainsi que de nombreux praticiens opèrent sous la direction du maître, rejoints par Cruet en 1905, sur le site même où Rodin réside depuis 1893 - la villa des Brillants à Meudon. En 1908, Rodin fait installer dans les communs du château des Conti, à Issy, l’atelier de Cruet. C’est en 1916 que, devenu son plus proche collaborateur, Cruet fait le moulage « sur nature » de la Main droite de Rodin tenant un torse de femme - plâtre présenté à l’exposition. La tradition était alors de mouler sur le vif ou de mouler post mortem les mains d’artistes (Victor Hugo, Ingres…). Paul Cruet (1880-1966) fut chef-mouleur jusqu’en 1940 pour le musée Rodin. C’est à lui qu’avait été confié en 1917 la délicate mission d’achever le chef-d’œuvre du maître : La  Porte de L’Enfer ! Jusqu’à sa fermeture en 1937, l’atelier isséen de Cruet aura compté parmi l’un des principaux lieux d’activité du Musée Rodin. Ce dernier a ouvert ses réserves et archives à l’exposition qui présente, outre les grandes œuvres auxquelles l’excellent praticien a travaillé, la donation Paul-Cruet à la ville d’Issy (sept sculptures en plâtre dont un Buste de Camille Claudel, une Tête de Pierre de Wissant, des photographies d’époque).Cruet était aussi un artiste et certains assemblages, laissés à la volonté de l’opérateur, sont proches de l’acte créatif.

Alix Saint-Martin

En Savoir Plus

www.museecarteajouer.com

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels