Musique

Boulogne Billancourt

Bach tout en passion

DR

Infos pratiques

Programme et réservation : laseinemusicale.com

À La Seine Musicale, la Semaine sainte verra Insula orchestra interpréter la Passion selon saint Jean, sans doute la plus accessible, la plus brûlante, la plus « théâtrale » des Passions de Bach.

Il est des habitudes qui sont de secondes natures, et d’autres qu’il faut savoir outrepasser. Parmi les premières : donner en concert, juste avant Pâques, les Passions de Bach - sortes d’opéras sacrés contant les derniers moments du Christ avec les évangélistes comme librettistes. Quant aux mauvaises habitudes, ce sont les murs dressés autour de la musique, or Laurence Equilbey ne déteste pas se jouer des obstacles. Ainsi a-t-on plus souvent entendu Insula Orchestra et ses instruments d’époque classique dans Mozart, Haydn et Beethoven que chez Bach - et encore c’était plutôt Carl Philipp Emanuel, le fils. Et quand Laurence Equilbey dirigea l’Oratorio de Noël du père, c’était avec le Poème Harmonique, ensemble spécialisé dans la musique ancienne. Comme si Johann Sebastian Bach n’était qu’ancien… La Passion selon saint Jean, composée en 1724 mais remise au goût du jour un siècle plus tard, est sans doute la plus accessible et la plus théâtrale, même si les commanditaires de Leipzig écartaient absolument l’idée d’opéra en la matière. Pour en accentuer la fougue et la force, la directrice musicale a décidé de dissocier les chœurs, Accentus et le Jeune Chœur de Paris, entre les voix qui participent à l’action et celles qui la commentent sous forme de chorals luthériens. Parmi les solistes invités, le ténor suisse Fabio Trümpy est l’un des grands « Évangélistes » d’aujourd’hui. Et si cela ne suffisait pas, il faut imaginer cette œuvre dans la mise en lumière créée spécialement pour l’événement par Marie-Christine Soma.

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels