Musique, Festival - Evénement

Boulogne Billancourt

Îlot H/F

Femmes musiciennes : l’accord de proximité

Nathalie Stutzmann ©Simon Fowler ,

Infos pratiques

La Seine Musicale - Île Seguin - Boulogne-Billancourt
Réservations sur : 
INSULAORCHESTRA.FR
LASEINEMUSICALE.COM ” 01 74 34 53 53
AU GUICHET DU MARDI AU SAMEDI, DE 11H À 19H

Classique, mais pas tant que ça, l’Îlot H/F - autrement dit le week-end thématique musiciens et musiciennes - proposé à la Seine Musicale par Insula orchestra.

Parce que s’il y a bien quelque chose de classique dans la musique du même nom, c’est la répartition des genres : aux hommes la composition et la direction, aux femmes le public et certaines parties de l’orchestre. Cela change, mais lentement. En témoigne, avec un sourire un peu jaune, la communication graphique de l’ensemble à propos des compositrices : sur une ravissante gravure bien comme il faut, surgit la fameuse alerte informatique Erreur 404 : Page introuvable à travers l’histoire… À la mode pensez-vous : Laurence Equilbey, directrice musicale d’Insula orchestra, n’a pas attendu que cela soi-disant le devienne pour mettre en lumière les femmes dans tous les rôles-clés de la musique. Et le programme du week-end en témoigne avec une belle diversité. Ludwig van Beethoven fréquente Louise Farrenc (1804-1875), disparue des mémoires alors qu’elle fut une musicienne admirée par Berlioz et Schumann ; adoubée sous la formulation ambiguë de la presse de l’époque : « Il peut être donné à une femme de marcher avec succès dans l’épineuse voie des Haydn, des Mozart et des Beethoven ». On découvrira lors d’un concert-conférence la figure effacée par le temps d’Hélène de Montgeroult (1764-1836). Et l’on se réjouira de l’invitation lancée, d’une baguette à une autre, par Laurence Equilbey à Nathalie Stutzmann, contralto et directrice musicale de l’ensemble Orfeo 55, pour un concert Vivaldi et Scarlatti

En Savoir Plus

Vendredi 16 février à 19h
Louise Farrenc
Les solistes d’Insula orchestra interprètent le Trio en mi mineur pour flute, violoncelle et piano, et le Sextuor en do mineur qui montrent toute la virtuosité et la sensibilité de la compositrice française.

Vendredi 16 février à 20h30
Orfeo 55/Nathalie Stutzmann
Nathalie Stutzmann, contralto de renommée internationale, se produit avec Orfeo 55, son orchestre de chambre devenu en quelques années l’une des meilleures phalanges baroques. Prouesse rare, elle chante et dirige en même temps les Arie antiche per le donne de Vivaldi.

Samedi 17 février à 20h30
Beethoven/Farrenc
Au programme, le Triple concerto en do majeur de Beethoven pour piano, violon et violoncelle ainsi qu’un hommage à Louise Farrenc, dont la troisième symphonie est une figure importante de la musique romantique.

Dimanche 18 février
Autour d’Hélène de Montgeroult

> Concert à 14h30
Des trios d’Hélène de Montgeroult, de Beethoven et de Louise Farrenc (en collaboration avec la Fondation Royaumont).

> Débat à 15h30
« Les compositrices dans l’histoire de la musique »
Avec Florence Badol-Bertrand et Thomas Vernet, musicologues et Michele Riot-Sarcey, sociologue

> Concert à 17h30
La pianiste Edna Stern interprète, aux côtés d’oeuvres d’Hélène de Montgeroult, des partitions pour clavier de Louise Farrenc et Lili Boulanger.

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels