Musique

Boulogne Billancourt

Hérédités musicales

Îlot Dynasties

DR

Infos pratiques

L’îlot de saison, cette série de concerts thématiques proposés par Laurence Equilbey et Insula orchestra à La Seine Musicale, s’intitule Dynasties : rien à voir avec le soap opera des 80’s, tout avec l’héritage musical et les descendances musiciennes.

En trois concerts, les invités vont se partager deux siècles d’histoire de la musique, la moitié de l’Europe, et démontrer une fois de plus l’acuité de la sagesse populaire qui veut que bon sang ne sache mentir. Premier transfert d’éléments dans le dossier Héritage – pour reprendre le visuel informatique créé pour l’occasion – la Dynastie Liszt. Pas tant les descendants de l’incomparable pédagogue que les influences revendiquées par le compositeur romantique, servi ici par un autre virtuose, le pianiste Nicholas Angelich : présence discrète des maîtres du passé dans les Préludes et le premier Concerto, combinaison Mozart-Allegri pour À la Chapelle Sixtine, puis la Fantaisie sur les Ruines d’Athènes en hommage explicite à Beethoven (24 janvier à 20 h 30). Le très jeune Justin Taylor s’intéresse en solo au Clavecin père et fils : « l’univers impitoyable » des Forqueray et la plus tranquille famille des Couperin, oncle et neveu (26 janvier à 16 h 30). The Bach’s pour finir, avec l’Ensemble Brecon Baroque sous la direction de la violoniste anglaise Rachel Podger, à savoir : Johann Sebastian le génie, Johann Christoph le grand-oncle, Johann Michael le beau-père, et Dietrich Buxtehude le père spirituel (26 janvier à 20 h 30). Familles, je vous aime !

Îlot Dynasties

Me rappeler cet événement

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels