• Accueil
  • Musique
  • America America : la playlist d'Insula Orchestra à La Seine Musicale

Musique

Boulogne Billancourt

Musique

America America : la playlist d'Insula Orchestra à La Seine Musicale

Les 8, 9 et 10 septembre, l'esprit de l'Amérique souffle sur La Seine Musicale. Imaginée par Insula Orchestra, la programmation d'America, America vous fera (re)découvrir les grands de la musique américaine : de Antonin Dvořák, à John Cage en passant par Léonard Berstein, Aaron Copland, George Gershwin ou encore Steve Reich. A noter également, la venue exceptionnelle du mythique Cincinnati Symphony Orchestra.

Tout au long de la saison 2017-2018, Insula orchestra jette l’ancre à La Seine Musicale située sur l’île Seguin pour des week-ends appelés « îlots » où le public peut choisir son format de concert, son horaire et sa configuration préférés, en journée ou en soirée, en formation quatuor ou symphonique.

Dès le vendredi 8 septembre, la saison démarre avec « America America ». Le temps d’un week-end brassant le multiculturalisme et une palette de couleurs caractéristiques du répertoire outre-Atlantique, des genres aussi divers que symphonies, comédies musicales, chœurs ou bandes originales de films sont au programme.

Les concerts

Cincinnati Symphony Orchestra
8 septembre à  20H30


Programme : Leonard Bernstein  On the Waterfront - Aaron Copland Lincoln Portrait - Ilitch Tchäikowsky Symphonie n° 5

Avec Lincoln Portrait, Aaron Copland rend hommage à Abraham Lincoln ; une oeuvre symphonique  grandiose mêlée d’extraits de discours et lettres du seizième président américain – ici interprétés par Lambert Wilson avec son élégance coutumière. Un retour aux sources pour le Cincinnati Symphony Orchestra qui créa cette partition en 1942. Leonard Bernstein nous transporte ensuite dans la musique percutante du film On the Waterfront d’Elia Kazan avant de conclure avec celui qui a eu une grande influence sur Bernstein : Johannes Brahms.

Distribution

Lambert Wilon récitant
Cincinnati Symphony Orchestra
Louis Langrée, direction

>>Réserver à La Seine Musicale


Le jeu de la musique et du hasard

9 septembre à 18h30


Programme : John Cage Sonates et Interludes pour piano préparé,  The Wonderful Widow of eighteen springs, 4’33’, Inlets, Child of tree, Les Chants de Maldoror pulvérisées par l’assistance même

Croyez-vous au hasard ? John Cage, lui, y croyait si fort qu’il l’a mis au centre de sa musique. Hasard des sonorités avec un piano où il insère des gommes, des vis ou des écrous. Hasard du tempo en laissant chaque chef d’orchestre décider de la durée d’une pièce… Thierry Balasse et sa compagnie lui emboîtent le pas. Pour ce concert, l’aléatoire régnera en maître : dans quel ordre seront jouées les oeuvres ? Quels instruments seront utilisés ? Un tirage au sort le dictera. 

Distribution
Thierry Balasse, conception, électroacoustique et gestion du hasard
Cécile Maisonhaute, piano préparé et voix
Éric Groleau, percussions diverses

>>Réserver à La Seine Musicale


Nouveau monde
9 septembre à 20H30


Programme
: George Gershwin Un Américain à Paris, suite - Antonin Dvorak  Symphonie n° 9 « Du Nouveau Monde »

Dvořák, qui était tchèque, a écrit une des musiques les plus évocatrices des USA : sa célèbre Symphonie du Nouveau Monde, composée lors de son séjour à New York comme directeur du Conservatoire de la ville. Inspirée par la musique des « Noirs et des Peaux-Rouges », la partition fait le tour du monde jusqu’à accompagner Neil Armstrong lors de son voyage sur la Lune. 

Distribution

Cincinnati Symphony Orchestra
Louis Langrée, direction

>>Réserver à La Seine Musicale


Black angels

10 septembre à 11H30

Programme
: Robert Crumb Black Angels - Steve Reich Different trains

Durant son enfance, Steve Reich traverse régulièrement les États-Unis entre 1939 et 1942 pour se rendre du domicile de sa mère à New York à celui de son père à Los Angeles. Ces voyages en train lui inspirent cette réflexion tragique : « Bien qu’à l’époque ces voyages fussent excitants et romantiques, je songe maintenant qu’étant juif, si j’avais été en Europe pendant cette période, j’aurais sans doute pris des trains bien différents. » Ainsi naît Different trains, quatuor à cordes avec des enregistrements de témoignages sur bandes magnétiques, notamment de survivants de la Shoah. George Crumb, lui, évoque la guerre du Vietnam dans Black Angels. Là encore, le quatuor traditionnel est remplacé par des instruments à cordes électriques, des maracas ou encore des verres en cristal. Deux oeuvres inspirées pour quatuors insolites.

Distribution

Quatuor Béla
Frédéric Aurier, violon
Julien Dieudegard, violon
Julian Boutin, alto
Luc Debreuil, violoncelle

>>Réserver à La Seine Musicale


Nuit américaine
10 septembre à 16H30

Programme : Leonard Bernstein Warm-up Missa Brevis - Samuel Barber Reincarnations - Philipp Glass Three Songs - Eric Withacre Lux aurumque, Leonardo Dreams of his Flying Machine - Violeta Cruz Pièce participative, création, commande d’accentus

L’Amérique n’a pas de frontières, semble nous dire Eric Whitacre qui utilise un choeur virtuel pour Lux aurumque, une oeuvre regroupant à l’origine 185 voix de 12 pays différents via YouTube. Tout aussi inventive, la Sud-Américaine Violeta Cruz compose à la demande d’accentus une pièce participative mêlant choeur professionnel, choeur d’enfants et les voix du public. Aux côtés de la jeune génération sont programmées des oeuvres chorales de Bernstein, Barber et Glass. Influences médiévales, jazzy, ou musique répétitive sont au rendez-vous de ce programme éclectique.

Distribution
Accentus
Stanislas Delannoy, percussions
Pieter-Jelle de Boer, direction

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels