Exposition - Conférence

Colombes

J-O

Les Jeux de Colombes, une épopée sportive

Copyright : Ville de Colombes - Stade Yves du Manoir

Paris sera-t-elle de nouveau cité olympique en 2024, un siècle après les Jeux de 1924 ? En attendant la réponse définitive en septembre, le Musée d’art et d’histoire de Colombes nous invite à remonter… les chronos !

J.O. Paris 1924, c’est vite dit : la ville olympique de la VIIIe Olympiade, c’était plutôt Colombes et son magnifique stade rénové pour l’occasion par l’architecte Louis Faure-Dujarric, celui-là même à qui l’on doit le court central de Roland-Garros. Une cérémonie d’ouverture devant quarante mille personnes et des exploits d’athlètes qui ont traversé la mémoire collective au-delà des amateurs de sport. Car si l’on se souvient – un peu – du Finlandais Paavo Nurmi et de ses trois médailles d’or, dont celle du 5 000 m récoltée moins de deux heures après celle du 1 500 m, plus nombreux sont ceux qui connaissent l’histoire des sprinteurs britanniques Harold Abrahams et Eric Liddell, héros du film Les Chariots de feu.
Les « Jeux de Colombes » sont aussi ceux du premier village olympique où logent les athlètes, et des premières retransmissions radio en direct. Une épopée sportive, de celles qui fédèrent tout un pays pendant quelques semaines, racontée par le Musée d’art et d’histoire à l’aide d’objets, de photos, de conférences et de projections de films.
Un partenariat avec le vidéaste Léandre Bernard-Brunel a permis la réalisation, par des habitants de Colombes, d’un travail multimédia sur les représentations du sport aujourd’hui qui rythme l’accrochage. L’exposition fermera ses portes le 17 septembre, soit trois jours après l’annonce officielle de la ville olympique 2024 ! Si les dieux du stade le veulent bien, Colombes y accueillera les épreuves de hockey sur gazon. Attention, le musée est fermé en août.

  • Imprimer
  • Agrandir le texte
  • Envoyer à un ami

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels