Exposition - Conférence

Châtillon

Le jardin secret de Jean-Michel Coulon

c. 1970 Huile sur bois oil on wood 26 69, 10 x 18 cm

Infos pratiques

La Maison des Ats de Châtillon expose, du 18 janvier au 2 mars, une émouvante série de petits formats, peintures et collages de Jean-Michel Coulon demeurés invisibles jusqu’à la mort de l’artiste.

Une vie pour la peinture, une vie secrète, une vie mystérieuse révélée comme par accident lorsque la fille unique du peintre découvre à sa mort – en 2014 -  les quelque 800 huiles et collages laissés par un père qui avait toute sa vie ou presque refusé d’ouvrir son atelier. Adolescent, Jean-Michel Coulon se fait remarquer par Picasso. À vingt ans, il est déjà abstrait sans concession et rejoint le cercle informel de la Nouvelle École de Paris, régulièrement exposée à la Maison des Arts de Châtillon – Manessier, Le Moal et Debré qui fut son beau-frère. Il se lie avec de Staël, Vieira da Silva, Szenes, à 30 ans il expose seul à Paris puis à New York avec Rothko et Soulages, Dubuffet et Pollock. Et puis plus rien, du moins rien qui ne sera visible hormis une exposition à Bruxelles en 1971. L’artiste n’a pas cessé de peindre ; dans l’espace clos de son atelier, il travaille par bandes verticales gorgées de couleurs profondes et de matières butyreuses, réinvente ses compositions à l’aide de collages, parfois sur d’anciennes peintures. Que s’est-il passé ? On évoque le deuil impossible de ses deux jeunes frères, l’un fusillé par les Allemands pendant la guerre, l’autre aviateur s’écrasant en mission dans les années qui suivirent ; on parle de l’incendie qui a dévasté son atelier en 1955. On ne sait surtout rien de ce qui peut se passer dans le secret d’un artiste qui a voué par petites touches sa vie à la peinture – la seule chose qui finalement importe.

Le jardin secret de Jean-Michel Coulon

Me rappeler cet événement

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels