Festival - Evénement, Exposition - Conférence

Sceaux

Les apports de la technologie numérique à l’histoire de l’art

Au domaine départemental de Sceaux, ce cycle de trois conférences s'inscrit dans le cadre de la manifestation La Science se livre organisée par le Département et consacrée cette année au thème du numérique.

Cycle de conférences
« Les apports de la technologie numérique à l’histoire de l’art »
À 18h30 - Aux Écuries - Gratuit
Réservation conseillée au 01 41 87 29 71 ou resa.museedomainesceaux@hauts-de-seine.fr


Les évolutions technologiques des deux dernières décennies ont totalement révolutionné les moyens de communication et d’accès au savoir. L’histoire de l’art, discipline considérée comme l’une des sciences humaines les plus attachées à ses méthodes traditionnelles, se trouve aujourd’hui totalement bouleversée, tant dans sa pratique que dans son esprit, par le triomphe du numérique. Trois conférences montrent les conséquences très profitables de l’ouverture de la discipline aux possibilités infinies de cette technologie


Jeudi 1er février
« Les grandes bases documentaires à contenus textuels ou iconographiques :une extension prodigieuse des champs de la recherche »
Intervenant : Dominique Brême, directeur du Domaine départemental de Sceaux

Jeudi 8 février
« Le numérique et l’enseignement de l’histoire de l’art : une nécessaire révolution pédagogique »
Intervenant : Dominique Brême

Jeudi 15 février
« La restitution 3D, l’exemple de l’ancien domaine de Sceaux »
Intervenants : Dominique Brême et Kader Karkache, concepteur 3D au Musée du Domaine départemental de Sceaux

Atelier participatif

Le suivi de la population de perruches à collier et l’histoire de l’art n’ont a priori rien en commun, mis à part les incroyables possibilités offertes par le numérique, thème de La Science se livre 2018.

Dimanche 28 janvier à 15h
« La perruche à collier et le crowdsourcing »
Introduite en France dans les années 1970,l’espèce exotique totalise actuellement en Île-de-France une population sauvage d’environ 7 000 individus qui augmente chaque année.Chercheurs et gestionnaires d’espaces verts étudient son développement pour mesurer son impact sur l’environnement et évaluer notamment le risque de nuisances sur les espèces indigènes ainsi que sur les cultures fruitières. Pour cela, le Département des Hauts-de-Seine a développé un dispositif de crowdsourcing, littéralement« approvisionnement par la foule », où les Franciliens sont invités à signaler la présence de perruches, de nids, de dortoirs et de dégâts sur leur localité. L’observation, inscrite sur un site internet accessible à tous, perruche-a-collier.fr, alimente, après modération, une base de données géolocalisées. Le résultat, disponible en ligne et actualisé en permanence, est restitué sous forme de carte et autres dataviz. À l’issue d’une présentation du site et du crowdsourcing, les participants visitent le parc et alimentent le site avec leurs observations.
Intervenants : José Dos Santos, chef de l’unitéCartographie et Usages numériques, et BrunoLebrun, chargé des inventaires ornithologiquesà la direction des Parcs, des Paysages et del’Environnement du Département des Hautsde-Seine.Rendez-vous à la grille d’honneur - Gratuit Sans inscription


Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels