Exposition - Conférence

Suresnes

Le Bonheur est dans la ville

Les cités-jardins, un bonheur partagé

À l’heure des éco-quartiers, l’intérêt pour les cités-jardins est relancé. Jusqu’au 2 juin, le MUS de Suresnes revient sur cet urbanisme en quête de bonheur collectif.

Le Musée d’histoire urbaine et sociale de Suresnes, installé dans l’ancienne gare de Suresnes-Longchamp, était prédestiné à organiser cette exposition sur Les cités-jardins d’Île-de-France, une certaine idée du bonheur : « La cité-jardins de Suresnes est l’une des plus notables, rappelle Marie-Pierre Deguillaume, directrice du MUS et commissaire de l’exposition, cela m’a donc semblé important et logique que le MUS de Suresnes conçoive un tel projet, qui me tient à cœur depuis l’ouverture en 2013. »

Une cité-jardins – concept urbain théorisé à la toute fin du XIXe siècle par l’urbaniste britannique Ebenezer Howard – est un quartier à densité plus ou moins faible et à forte mixité sociale organisé autour d’équipements collectifs et d’espaces verts. Dans l’entre-deux-guerres, soixante-dix sont construites autour de Paris, aux formes toutes différentes mais avec la même volonté d’aller chercher le bonheur dans une ville réinventée. Photographies, gravures, témoignages, reconstitutions, l’exposition parcourt à la fois l’esprit d’une époque et les déclinaisons d’une idée. Et même si l’urbanisme moderne ne considère plus la faible densité comme un dogme, on en vient à se demander si Ebenezer Howard n’a pas quelque chose à nous dire, depuis son monde industriel en pleine mutation, qui bouleversait le paysage, révolutionnait les manières de travailler et de vivre et s’asphyxiait déjà dans la pollution. La société pour laquelle il écrivit Tomorrow: a peaceful path to real reform ne ressemble-t-elle pas à la nôtre qui s’interroge sur Demain ?

Les cités-jardins, un bonheur partagé

Me rappeler cet événement

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels