Exposition - Conférence

Antony

Oiseaux et volières

Auteur photo Jean Bernard , Portrait de l'oiseau qui n'existe pas

En février, la Maison des Arts d'Antony expos les oiseaux et volières imaginaires du singulier Claude Aveline, disciple d'Anatole France et familier de nombreux artistes.

Claude Aveline (1901-1992) fut l’un de ces hommes de lettres dont le XXe siècle détenait le secret : disciple d’Anatole France, compagnon de route du Parti communiste, résistant, familier des artistes et un peu artiste lui-même. En 1950, il dessine un oiseau de rien qu’il emplume d’un poème de peu : Portrait de l’Oiseau-Qui-N’Existe-Pas. Sur les mots du poème qu’il envoie à des artistes, Aveline constitue deux volières d’oiseaux qui n’existent pas, de 1956 à 1963, puis de 1978 à 1982. De Cocteau à Zadkine, près de deux cents oiseaux s’y ébattent. Une troisième s’est ouverte à une vingtaine d’artistes dans les années quatre-vingt-dix, à l’initiative de France Grésy-Aveline, sa petite-fille, et de son mari le galeriste Claude Lemand. En puisant ses volatiles au gré des volières et des artistes, la Maison des Arts d’Antony expose, du 14 février au 31 mars, un curieux « jeu de l’oiseau » dont les règles floues comme un battement d’ailes empruntent beaucoup à l’esprit d’enfance – et un peu au sens du tragique.

  • Imprimer
  • Agrandir le texte
  • Envoyer à un ami

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels