Exposition - Conférence

Issy-les-Moulineaux

Raymond Depardon : promenades à Issy

Raymond Depardon - DR

Dans le cadre de Métamorphoses : Issy se (ré)invente, la ville a commandé à Raymond Depardon un reportage à sa manière sur le paysage urbain. À découvrir au musée de la Carte à Jouer jusqu’au 30 juin.

« Je suis convaincu qu’on peut penser à l’avenir en photographiant le présent. » La formule de Raymond Depardon pourrait servir de manifeste à cette exposition présentée jusqu’à l’été au Musée français de la Carte à jouer d’Issy-les-Moulineaux. Paysages d’architecture – Une promenade à Issy par Raymond Depardon est en quelque sorte une modernité saisie à l’ancienne, c’est-à-dire à la chambre, cet appareil photographique sur pied, encombrant et inimaginable à notre époque numérique. Qui demeure pour ce type de travail l’instrument préféré de Depardon : la qualité est telle qu’on peut s’approcher des tirages très grand format en quête d’un détail, comme l’amateur de peinture va chercher la touche sur la toile ; et l’on se doit de réfléchir à ses cadrages puisque sans zoom et avec un escabeau, il n’est pas question de mitrailler. La quarantaine de photos, mises en scène par le peintre Jean-Michel Alberola et sa fille Théa, révèlent comment une quinzaine d’architectures et de sites ont en une vingtaine d’années métamorphosé le paysage d’Issy-les-Moulineaux. Il est surprenant de découvrir les perspectives nues et les angles tranchants choisis par un artiste dont le cinéma est par ailleurs saturé d’humanisme. Alors vient à l’esprit le voisinage avec Doisneau, qui a lui aussi saisi une métamorphose d’un autre siècle : pas le chantre de la vie de banlieue mais le reporter envoyé avec d’autres – dont déjà Depardon – au milieu des années quatre-vingt par la Datar pour fixer un instantané glacé du paysage français.

Raymond Depardon : promenades à Issy

Me rappeler cet événement

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels