Albert Kahn dans une autre dimension

Expositions

Albert Kahn dans une autre dimension

,

Le musée départemental et ses jardins situés à Boulogne-Billancourt vont être repensés. Le site pourrait disposer rapidement du patrimoine japonais le plus important d'Europe.

Avec plus de 104 000 visiteurs en 2008 et 94 000 à ce jour en 2009, le musée Albert Kahn s'est installé ces dernières années dans le paysage culturel français et même international. Le projet du département, approuvé par l'assemblée départementale le 23 octobre, vise à éviter toute crise de croissance en donnant dès aujourd'hui une dimension nouvelle au musée et au site, « une dimension plus conforme à la nouvelle stature d'Albert Kahn au cœur de la Vallée de la Culture », comme l'a expliqué le président du conseil général, Patrick Devedjian.

Avec deux maisons citadines du début du XXe siècle, une maison contemporaine et deux jardins, le musée Albert Kahn possède déjà un patrimoine japonais remarquable. Mais cette « orientation » japonaise serait encore renforcée par l'installation d'une maison rurale japonaise du milieu du XIXe siècle, la maison de Kiso. S'y ajouteraient un nouveau jardin zen et une collection de bonsaïs. Plus spectaculaire encore, la pagode de cinq étages et douze mètres de haut détruite par le feu en 1952 serait reconstruite « afin de constituer un point visuel fort d'attraction pour les visiteurs de la vallée de la Seine ». « Le patrimoine japonais du site Albert Kahn serait alors le plus important d'Europe », a souligné M. Devedjian.

Une nouvelle salle d'exposition

Côté jardins, le projet prévoit la reconstruction des serres sur les ailes du palmarium. L'une accueillerait la collection de bonsaïs, l'autre « une exposition interactive sur l'histoire des jardins Kahn, depuis leur conception jusqu'à nos jours ». Le bâtiment situé dans la perspective des jardins français serait, quant à lui, consacré à des animations sur l'art du jardin.
Les aménagements nouveaux concernent la bande de terrain mitoyenne des jardins, le long de la rue du Port. Ce terrain de 750 m2 englobe une partie non bâtie et divers logements qui seraient rasés pour accueillir un immeuble neuf qui fera l'objet d'un concours international. Il abritera des équipements publics (restaurant panoramique, boutique, etc.) ainsi qu'une nouvelle salle d'exposition. « La galerie actuelle resterait consacrée aux autochromes des Archives de la planète, a précisé Patrick Devedjian. Ce nouvel équipement serait mieux adapté aux besoins actuels en muséographie. Il accueillerait les grandes expositions annuelles. »
Le projet va maintenant entrer dans une phase d'étude jusqu'à la mi-2010 avec, notamment, la création d'un comité scientifique.

  • Imprimer
  • Agrandir le texte
  • Envoyer à un ami

Dans la médiathèque

Sur le même thème

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels