Livres/Multimédia

,

Cinquante-cinq mille volumes d'une bibliothèque exceptionnelle reposent au sein des Archives départementales. Les portes virtuelles de ce trésor méconnu s'ouvrent aujourd'hui sur internet.

C'est une belle assoupie. Discrètement offerte à la consultation des érudits depuis qu'André Desguine, son « créateur », en a fait don au département. « La possession de mes livres, disait-il, est provisoire, en attente et au service de ceux qui, après moi, pourront en jouir. » Et c'est un jeune internet, façon prince charmant, qui vient accorder à la belle assoupie le baiser du réveil...

Le site, désormais en ligne, poursuit deux buts complémentaires : faire connaître le fonds et en permettre une consultation ouverte à un public plus large. Six cents ouvrages environ ont d'ores et déjà été convertis en images par Arkhênum, spécialiste de la numérisation des fonds du patrimoine ; soit environ soixante mille pages qu'il a fallu préparer pour l'opération et soixante mille images à vérifier une par une ensuite... Une opération pour le moins monotone et fastidieuse mais qui est indispensable afin de mettre en ligne une bibliothèque numérique irréprochable.

Le « faire connaître » relève des pages de présentation, d'analyse, de développements historiques, zooms thématiques, dossiers pédagogiques ou expositions virtuelles : bref, tout ce qu'il faut savoir non seulement sur la bibliothèque, mais sur le savoir lui-même. La consultation propose, elle, une promenade érudite ou curieuse au fil des pages, voire la recherche pointue du paragraphe qui manquait pour accéder à la connaissance.

Cette immense bibliothèque virtuelle est en constante évolution. Sept mille notices en ligne, près de six cents ouvrages accessibles dès l'ouverture du site – et comme horizon la volonté de mettre en accès libre les livres les plus précieux et les plus fragiles. Un catalogue dense où l'on peut entrer par toutes les portes imaginables, des recherches classiques, avancées ou assistées, au « surf » sur un « nuage » de mots de référence.

Les Archives départementales espèrent bien multiplier par ce sésame informatique la connaissance, sinon universelle, du moins de l'existence de cette caverne d'Ali Baba.

  • Imprimer
  • Agrandir le texte
  • Envoyer à un ami

Dans la médiathèque

  • Vidéos Déplier
  • Images Plier
  • Diaporamas Plier
  • Sons Déplier
  • Flash Plier

Sur le même Thème

 

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels

Actualités les plus consultées