Théâtre - Danse

« Eveiller les curiosités »

DR,

Grégoire Lefebvre, directeur de l'Avant-Seine Théâtre de Colombes

En charge de l’Avant Seine / Théâtre de Colombes depuis deux saisons, Grégoire Lefebvre a imprimé sa marque. Fondée sur une conviction, que « la curiosité du public est infinie », qu’il faut répondre à ses attente mais surtout « créer un dialogue avec lui et l’inviter à la découverte », sa programmation témoigne de son ambition initiale : « donner la parole à cette Création qui regroupe tous les codes des arts vivants ». Son action au quotidien s’emploie à construire un équilibre entre exigence artistique et accessibilité à tous les publics. En ce sens de nombreuses initiatives ont été prises pour faire de l’Avant Seine « un vrai lieu de vie au cœur de la cité ».

« La période difficile que nous traversons est, comme toute période de crise, l’occasion de nous dépasser, notamment dans notre rapport aux publics. La question est : comment éveiller la curiosité des spectateurs ? Comment les surprendre pour faire (re)naître l’envie de prendre les chemins du théâtre ? Il faut souhaiter et s’employer à inventer de nouvelles formes, des opportunités qui favorisent la rencontre entre les spectacles et ceux qui vivent sur le territoire du théâtre. Toute une nouvelle génération d’artistes a trouvé, dans le mélange des genres, le moyen de redonner du sens à ce qui se passe sur le plateau. Je souhaite que l’Avant Seine soit un carrefour d’échanges culturels qui dépasse et stimule le désir du spectateur. Dans cet état d’esprit, celui de faire du théâtre un lieu de vie indispensable où l’on aime se rendre au quotidien, nous avons, par exemple, doté le théâtre d’un restaurant. Dans un avenir proche, nous allons mettre en place un espace de rencontres, un peu à l’image d’une place de village où parties jeux de société et prêt de  livres seront proposés à  tous. On pourra y venir seul ou accompagné,  selon son envie. Les portes seront grande ouvertes.
Je souhaite que les 1000 sièges de la salle soient tous occupés, à tous les spectacles que je programme. Mon vœu prend appui sur une véritable détermination. Nous sommes en chemin. Il y a là un véritable enjeu social, j’y verrai la réussite de ma mission d’intérêt général. Et le public de cette salle doit être à l’image du territoire dans lequel elle est implantée, qu’il en soit l’expression même. Cela reste mon but principal. Notre plateau est en passe de devenir le miroir de cette création française et internationale, particulièrement foisonnante, qui libère des formes à la lisière du théâtre, de la danse, de la musique, du cirque : des formes capables de parler à tous et à chacun. »

Propos recueillis par M.-E.G

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels

Actualités les plus consultées