Théâtre

Critique

Un Pollock émouvant au Théâtre 71 à Malakoff

Pollock ©Elisabeth Carecchio,

Le peintre américain Jackson Pollock se matérialise sur le plateau du théâtre 71, mis en scène par Paul Desveaux.

 

Deux châssis légers tendus de plastique jouent les transparents en encadrant la scène comme un  tableau vivant. La perspective dégage pots de peinture et bouteilles d’alcool mêlées, une haute double échelle recouverte d’un drap, deux chaises sommaires, une cuisinière posée là comme par hasard. Sur le plateau de la Scène Nationale de Malakoff, l’atelier de l’un des plus grands peintres américains, Jackson Pollock se matérialise. Se théâtralise. Mis en scène par Paul Desveaux, à qui l’on doit également la scénographie sur mesure de ce Pollock,  huis clos signé du dramaturge contemporain Fabrice Melquiot, le poème dramatique se déploie d’une seule pièce, sur la lancée et dans la force du mouvement propre à une tragédie moderne. L’auteur offre à nos regards la passion violente, entre vapeur d’alcool et pots de gouache, qui a uni Pollock à sa femme, également peintre de grand talent, Lee Krasner. L’art, la création, la crise créatrice, sont au cœur du propos. Le spectateur est invité à entrer dans le tableau, à passer de l’autre côté du miroir. Seuls en scène les deux acteurs, Serge Biavan et Claude Perron, fortement investis, ne retiennent rien pour donner à entendre le génie de Jackson Pollock et l’esprit de Lee Krasner, l’inhibition du premier et la frustration de la seconde. L’interrogation sur l’acte artistique prend chair. Et dans ce geste d’incarnation, il faut saluer l’intervention de la chorégraphe, Yano Latridès, qui a réglé quelques très émouvants pas de deux. 
  
Marie-Emmanuelle Galfré

En savoir plus

Jusqu’au dimanche 13 mai, jeudi à 19h30, vendredi et samedi à 20h30, dimanche à 16h, Théâtre 71, Scène Nationale, 3, Place du 11 Novembre, Malakoff, tarifs : 24€, 17€, 12€, tél : 01.55.48.91.00, www.theatre71.com

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels