Patrimoine

Au coeur des collections de la Maison de Chateaubriand

Des chroniques au parfum de scandale

CP - Maison de Chateaubriand,

Saviez-vous pouvoir trouver dans les collections de la Maison de Chateaubriand le récit de toutes les anecdotes ou presque de la seconde moitié du XVIIIe siècle ?

Précieusement conservés, les 36 volumes de l’édition complète des Mémoires secrets de Louis Petit de Bachaumont publiée à Londres entre 1784 et 1789 font la chronique du Paris aristocratique, littéraire, philosophique et artistique de l’époque. Un témoignage unique, indépendant et impertinent.

Cette collection acquise en 2010 complète la documentation du centre de recherche consacrée au Siècle des lumières, une époque que Chateaubriand cite souvent pour mieux s’en démarquer. Élevé à la cour par son grand-père paternel premier médecin du dauphin, Bachaumont (1690 –1771) préside pendant 40 ans le salon de son amie Madame Doublet de Persan à Paris, au couvent des Filles-Saint-Thomas. À son instigation, chaque convive inscrivait sur deux registres les nouvelles du jour : dans l’un, les faits sûrs, et dans l’autre les informations plus douteuses. Reprenant ces textes, les véritables auteurs des Mémoires secrets, Pidansat de Mairobert et Mouffle d’Angerville, empruntent son nom lors de la publication du premier tome. Se plaçant sous le patronage de Bachaumont, ils détournent la censure et rendent un hommage posthume à celui qui créa le système de collecte d’informations le plus fiable de son temps. Tout est raconté sans parti pris, on trouve aussi bien des comptes-rendus de pièces de théâtre que des relations d’assemblées littéraires ou des anecdotes qui circulaient à propos de la cour. Au fil de cette chronique, on croise Madame Geoffrin, Lavoisier ou l’abbé Delille... Une publication objective au parfum de scandale qui fait aujourd’hui le bonheur des historiens.

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels