Théâtre - Danse

Festival

Suresnes Cités danse : les temps forts de l'édition 2013

DR,

Quatorze chorégraphes et plus de 50 danseurs venus de tous les continents se produiront au théâtre Jean Vilar du 12 janvier au 3 février 2013, pour la 21e édition de Suresnes Cités Danse.

En ouverture, Karine Saporta présente un spectacle de tambours taïwanais qui fait la part belle à son thème de prédilection : le rythme. Mariant l’énergie rythmique des uns, la technicité des autres et des mouvements hérités du kung-fu ou du taïchi, la pièce se découpe en une série de tableaux gestuels et sonores. (Tam Taï, du 12 au 15 janvier). Habitué du festival, le fondateur de la compagnie Käfig, Mourad Merzouki, nous invite au voyage du côté du Brésil. Il s’est entouré des chorégraphes Denis Plassard, Céline Lefèvre, Octavio Nassur et Anthony Egéa pour faire danser une troupe de onze interprètes cariocas avec lesquels il collabore depuis quatre ans (Käfig Brazil, du 18 au 20 janvier). Autre habitué de retour à Jean-Vilar, l’Américain Doug Elkins occupe une place à part dans l’histoire du festival : c’est après l’avoir vu que l’idée de la manifestation germa. Le New-Yorkais reprend l’une de ses pièces fétiches, Scott, Queen of Mary, créée pour l’icône gay Willy Ninja et promet en outre une relecture d’Othello garantie iconoclaste sur fond de musique Motown.

Solos

Autres spectacles très attendus, les protégés de Cités Danse Connexions font partager leur travail en deux temps. Delphine Caron, Farid Berki, Serge Aimé Coulibaly et Sonia Duchesne ouvriront le bal du 12 au 14 janvier, puis Mathieu Hernandez, Nabil Ouelhadj et Farrah Elmaskini se produiront à leur tour du 19 au 21.
Comme chaque année, Olivier Meyer propose de découvrir plusieurs créations. Ainsi, l’ancienne danseuse de l’Opéra de Paris Raphaëlle Delaunay se lance dans un solo, intitulé Debout !. Après avoir travaillé sur deux pièces de groupe lors de précédentes éditions, la chorégraphe répond à son désir de dire « je » dans un spectacle déroutant mêlant hip-hop et danse classique (du 26 au 28 janvier). Jean-Claude Marignale joue également sur la diversité dans No limit, no time, une production jazz-rock entre hip hop et modern-jazz, en compagnie des danseurs Richard Passi et Moussa Sétouane. Cet ancien du Collectif Jeu de jambes a voulu travailler « sur la population des banlieues, confinée dans un moment ». Sa création musicale a été pensée « dans le but de choquer les spectateurs ».
La talentueuse Céline Lefèvre, révélée par Cités Danse Connexions, distille en solo sa leçon de hip hop avec l’aide chorégraphique de Sylvain Groud, et signe Vous désirez ?, une revue audacieuse emmenée par six danseurs de haut vol (du 31 janvier au 3 février). Enfin,  en clôture (du 1er au 3 février), Abou Lagraa confonte sa compagnie La Baraka et les danseurs du Ballet contemporain d’Alger dans deux pièces en miroir interprétées sur des chansons de Nina Simone : Univers… l’Afrique.

Florence Mazet

En savoir plus

Suresnes Cités danse
Du 12 janvier au 3 février 2013
Site internet du festival
Se rendre au théâtre, infos pratiques
Billetterie

  • Imprimer
  • Agrandir le texte
  • Envoyer à un ami

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels