Musique

Chorus : les midis gratuits du Magic Mirror

Magic Mirror à La Défense © CG92,

Du 19 au 30 mars, le festival Chorus organisé par le conseil général proposait dix concerts gratuits sur le Parvis de La Défense entre midi et deux. Qui dit mieux ?

Découvrez le programme complet des midis gratuits du Magic Mirror sur le Parvis de La Défense pendant l'édition 2012 du festival Chorus.

> 19/03 FM LAETI
Laetitia grandit dans la musique à la Guadeloupe puis au Canada avant d’atterrir à Pigalle. Nourrie de soul, de rock et de hip hop, elle y rencontre François Marie, FM, qui devient son complice musical. FM Laeti est né et son 1er album, aux sonorités Motown, est l’écrin parfait à la voix grave et un peu voilée de Laetitia.

LES DOIGTS DE L’HOMME
Avec leur 4ème album, « hommage » à Django Reinhardt, Les Doigts de l’Homme sont retournés aux sources de leur inspiration. Ils livrent une approche spontanée de la guitare manouche, eux qui ont aussi des influences balkaniques. Ils abordent le style avec cette identité, ce son qui leur est propre. C’est Magic guinguette à La Défense !


> 20/03 MESPARROW
Mesparrow a plus d’une corde à son arc : musicienne, elle s’est formée aux arts appliqués, au textile, à la vidéo et à la performance ! Seule sur scène, elle échafaude un univers multiple à l’aide de sa voix, d’un clavier et de pédales de boucles. Tour à tout fragile et puissante, sa voix suggère autant CocoRosie que Björk ou Billie Holiday !

THE TIGER LILLIES
Accueillis en résidence pour leur nouvelle création à la Maison de la Musique de Nanterre, les Tiger Lillies s’offrent une escapade pour un concert exceptionnel au Magic Miror. Les trois multi-instrumentistes jonglent malicieusement avec accordéon, scie musicale et percussions variées et nous emmènent dans leur bastringue londonien à ciel ouvert !

> 21/03 CRANE ANGELS
Les Crane Angels sont treize chiens fous à la croisée des Zombies, des Beach Boys et du « shoegaze ». Issue d’un collectif bordelais (dont fait partie Botibol), cette aventure collective libre et décontractée offre à ses membres un terrain de jeu infini. Enivrés à leur suite, attention aux envies de descendre des dunes en courant jusqu’à la mer !

DISSONANT NATION
Dissonant Nation est un power trio brut de décoffrage en provenance d’Aubagne. Malgré sa jeunesse, il en appelle à tout l’héritage du rock’n’roll. Il faut voir la rythmique propulser la voix du leader jusqu’aux dérapages façon rockabilly, tant en français qu’en anglais. Une rage sincère qui fait mouche !

> 22/03 FRANCOIS & THE ATLAS MOUNTAINS
François & The Atlas Moutain, 1ère signature française du label anglais Domino, est un groupe voyageur dont la poésie atterrit rarement. Portés par une pop fine dont les guitares planent entre claviers et percussions, les textes parlent d’amour avec nonchalance. Sur scène, le quartet joue avec une énergie brute sa musique si contemporaine.

ROBIN FOSTER (avec Dave Pen)
L’anglais Robin Foster, installé à la pointe du Finistère, joue un rock à guitares languides qui embrasse l’horizon. Epaulé par Dave Pen, guitariste d’Archive, il compose des morceaux cinématographiques, chantés ou non. Un romantisme propre aux reliefs sauvages qui bordent la Manche et qui chavirera à coup sûr le Magic Mirror.

> 23/03 PIGEON JOHN
Voilà du hip hop West Coast, son soleil, ses voitures, ses jolies filles… Hervé Salters de General Elektriks, installé dans la baie de San Francisco nous présente Pigeon John, rappeur virtuose proche du collectif Quannum Projects. Sa musique marie à merveille hip hop classique et brises rock façon Brian Wilson. Un hip hop radieux et apaisé.

A.S.M (A STATE OF MIND)
Découverts aux côtés de Wax Taylor, A.S.M ravive l’esprit originel du hip hop : peace, unity, love & having fun ! Avec le vintage comme sésame pour la fête et des instrus truffés de samples de soul cuivrée, leur rap polyphonique rappelle Jurassic 5. Sur scène, la chaleur de leurs cuivres signe une bande son très « blaxploitation ».

> 26/03 BEN MAZUE
Ben Mazué a sorti un premier album autobiographique : jeune homme sensible, il raconte Paris, sa ville d’élection, sa vie, ses amis, ses amours. Le rap lui permet d’assembler ses influences chanson, jazz, soul, voire africaines. Son phrasé précis invente une chanson urbaine nouvelle, qu’il s’est taillée à sa mesure.

BREAKESTRA
Breakestra, formation la plus funky de Californie, a repris au hip hop l’esprit de ses vieux samples pour les réanimer live. Son funk est « classique » comme on l’aime : rythmique bondissante, claviers amples, guitares wah wah, cuivres chauds et flûtes boisées. Le Magic Mirror s’envole pour la west coast et promet un midi soulful bouillonnant !


> 27/03 BOTIBOL
Le 1er album de Botibol « Born From A Shore » tangue entre euphorie, contemplation et mélancolie, entre folk minimaliste et pop orchestrale. Les harmonies de voix y sont pour beaucoup. En concert, Vincent aka Botibol, accompagné d’un batteur, offre une dimension supplémentaire à ses compositions, jonglant avec claviers, samplers et guitares.

BALTHAZAR
Le succès des Belges de Balthazar dès leur 1er album « Applause » est fulgurant et mérité. A peine 20 ans et ils jouent déjà un rock racé, rythmé sans être pressé, précis et entraînant. Son sec des guitares, basse mate, voix souvent chorales : on pense au meilleur du rock indé. L’écrin boisé du Magic Mirror leur ira à merveille.

> 28/03 JOHN GRAPE
Encore un rejeton de la prolifique scène reimoise. Jouant aussi dans Alb, les membres de John Grape sont de brillants élèves du conservatoire. A contre-pied de leur savoir, ils voulaient une musique directe, instinctive. De fait, John Grape joue un folk rock ramassé et organique et accueille le public sur scène comme s’il était chez lui.

SARAH W_PAPSUN
Sarah W_Papsun tire son nom énigmatique de leur ancienne correspondante américaine. Comme un hommage à la terre nourricière de leurs influences musicales, qui a engendré leur rock physique. Assis sur une rythmique entraînante, les claviers et guitares s’escriment avec les voix et rendent les partitions évidentes et obsessionnelle !


> 29/03 BOMBINO
Bombino, trentenaire virtuose des communautés nomades du nord du Mali, est le symbole d’une génération qui substitue aux armes le pouvoir des guitares électriques. Après avoir fui son pays en guerre, il y est retourné pour que rayonne ce son du désert, métallique et aérien. Une transe imparable que n’aurait pas renié le Velvet Underground.

SLOW JOE
Slow Joe ne vient pas de Memphis comme sa voix pourrait le faire croire, mais d’Inde ! Le septuagénaire a quitté Goa pour la 1ère fois en 2009 grâce au musicien lyonnais Cédric de la Chappelle, qui l’a rencontré en vacances. Ils ont désormais enregistré un album ensemble et s’en vont jouer sur scène le rhythm’n’blues de ce papy Elvis indien !

> 30/03 BIRDY HUNT
L’alchimie de Birdy Hunt se sent dans ses morceaux, efficaces et énergiques à la manière de Two Door Cinema Club, syncopés comme chez Late OF The Pier. Déjà passés sur de grandes scènes, ils font partie de cette nouvelle scène indie pop française, qui chante en anglais sans complexe face à la référence anglo-saxonne.

HYPHEN HYPHEN
Hyphen Hyphen puise au meilleur de la musique new-yorkaise des trente dernières années. Disco, funk ou electro-rock se mélangent dans le cocktail irrésistible  de ces quatre jeunes Niçois. Ils rafraîchissent la pop française d’un zeste anglo-saxon, au paroxysme duquel on se surprend à virevolter, un sourire accroché aux lèvres !

En savoir plus

Chorus des Hauts-de-Seine
17 au 31 mars 2012
120 concerts dans les Hauts-de-Seine

Prix des places : 10 et 15 euros
Site internet du festival : chorus.hauts-de-seine.net

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels