Musique

Découvrez la Maîtrise des Hauts-de-Seine

CG92, MAITRISE DES HAUTS DE SEINE (DIRECTION G.DARCHEN) EGLISE ST PIERRE DE NEUILLY

Sommaire


Maîtrise des Hauts-de-Seine : la voie de l'excellence



La Maîtrise des Hauts-de-Seine a été créée par le
Conseil général des Hauts-de-Seine en 1985 afin de former gratuitement au chant choral des garçons et des filles âgés de 5 à 20 ans. Depuis 1996, devenue le chœur d’enfants officiel de l’Opéra national de Paris, elle est installée à Suresnes, dans les locaux du collège Henri Sellier. « Le fondement de la Maîtrise des Hauts-de-Seine repose tout autant sur l’apprentissage du chant choral au plus haut niveau que sur le respect de valeurs essentielles telles que le goût du travail, la volonté de se perfectionner, l’humilité face à l’art, le respect d’autrui », explique son directeur Gaël Darchen. « Sa particularité est de construire un projet commun tout en respectant les individualités. Chaque enfant, avec ses spécificités, suit son propre parcours en fonction de son âge mais surtout de ses aptitudes et de sa progression. » De fait, son cursus s’adapte avant tout à sa maturité musicale et vocale : « un enfant de 8 ans, même s’il l’apprécie, n’aura pas à sa disposition les outils techniques et intellectuels pour interpréter des œuvres de Poulenc », reconnaît Gaël Darchen.

Les garçons ont un cursus plus court - de 7 ans à la mue (environ 13 ou 14 ans) - et arrivent à une maturité vocale à l’âge de 11 ans environ. Pour les garçons, le chœur d’hommes, à partir de 16 ans, s’inscrit comme l’étape de la filière longue. Les filles, elles, atteignent la maturité vocale vers l’âge de 14 ans (voix d’enfant). L’ensemble vocal et le chœur de chambre (de 16 à 25 ans) permet là encore aux « plus mordues » de continuer l’activité maîtrisienne. La Maîtrise compte ainsi quatre chœurs de garçons sur quatre niveaux et quatre chœurs de filles sur quatre niveaux, plus un ensemble vocal féminin et un chœur de chambre.

MOMENTS DE PARTAGE
La concrétisation du travail de tous ces enfants, c’est évidemment leur participation volontaire à des spectacles et des concerts. Et si l’objectif « Opéra » n’est jamais perdu de vue dans le travail spécifique de la sonorité et de la couleur des chœurs, cela n’empêche en rien la Maîtrise d’aborder des ouvrages très diversifiés : opéra, oratorio, musique baroque, romantique, jazz vocal ou variété… "la bonne ! », précise Gaël Darchen.

En effet, plus le répertoire offert aux enfants est éclectique, plus les choristes peuvent mettre en pratique la complémentarité de certaines musiques ? Les enfants ont ainsi participé à un spectacle de Céline Dion au Stade de France, à de grands spectacles à Eurodisney, au dernier disque de Patrick Bruel comme à un opéra-rock de Roger Waters, le bassiste des Pink Floyd. Chaque œuvre se travaille en groupes à géométrie variable : d’un soliste dans Tosca, au trio de La Flûte Enchantée, en passant par les 350 choristes nécessaires pour interpréter Mahler, tous les cas de figure sont envisageables.

Enfin, l’un des principaux moteurs pour les enfants est incontestablement la tournée. Car la chorale se produit non seulement à l’Opéra de Paris mais aussi au Théâtre des Champs-Élysées, à l’Opéra comique, au Festival d’Aix-en-Provence... et même à l’étranger. Les concerts dans des lieux prestigieux, la possibilité de partir à la découverte d’un pays, tout en diffusant la culture française par la musique, participent à la diffusion de l’image de la Maîtrise et du département des Hauts-de-Seine. La cohésion du groupe d’enfants se trouve fortement renforcée par ces moments de partage….

LB

 

En savoir plus

Maîtrise des Hauts-de-Seine - www.lamaitrise.com
9, bd. Aristide Briand
92150 Suresnes
Tél. : 01 47 72 30 30

  • Imprimer
  • Agrandir le texte
  • Envoyer à un ami

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels

Actualités les plus consultées