Danse - Musique - Théâtre

Promouvoir la culture pour tous

CG92/OR,

Les Hauts-de-Seine se sont dotés, dès 2006, d’un premier schéma départemental des enseignements artistiques. Objectif : améliorer l’offre de formation et les conditions d’accès à l’enseignement.

À la suite de cette première phase, le Département a voté le 29 juin 2012 pour la période 2012-2015 un nouveau schéma départemental où les structures d’enseignement sont considérées comme des établissements culturels à part entière. « Afin de connaître au mieux ces réalités et de proposer des réponses adaptées aux besoins du terrain, des travaux de refonte du schéma départemental des enseignements artistiques se sont appuyés sur un état des lieux, une étude comparative de plusieurs autres schémas en France, et des concertations de terrain via un comité de pilotage et des ateliers thématiques largement ouverts. » explique Christian Dupuy, vice-président chargé de la Culture au conseil général. Quatre axes de développement ont été identifiés et composent aujourd’hui l’ossature du schéma : structurer l’offre d’enseignement sur le territoire, améliorer l’accessibilité, mettre en réseau des établissements d’enseignement avec les lieux et partenaires culturels, enfin, accompagner les pratiques amateurs.

Après deux années d’application du schéma départemental, un bilan présente, à mi-parcours, l’état d’avancement des actions entreprises.

Structurer l’offre des enseignements
Afin d’avoir une meilleure visibilité sur l’offre des établissements d’enseignement artistique, des données ont été collectées auprès des trente-cinq conservatoires alto-séquanais. Destinées à être publiées sur opendata.hauts-de-seine.net, ces données intègrent adresse et contact, statut juridique, classement, spécialités enseignées, nombre d’enseignants et d’élèves, auditorium, liens avec le milieu scolaire. Elles seront actualisées et enrichies dans les deux prochaines années. A également été mis en place, le dispositif de soutien à la mutualisation et à la complémentarité qui a permis la création de huit projets soutenus à hauteur de 93 882 €. Pour la saison 2013-2014, on retrouve notamment la mutualisation d’un enseignant en luth entre le conservatoire de Vanves et celui de Boulogne-Billancourt, la préfiguration d’un pôle partagé sur les musiques actuelles entre Le Tamanoir, scène de musiques actuelles, et le conservatoire de Gennevilliers.

Améliorer l’accessibilité
Le Département a pris en compte l’application d’une tarification sociale et familiale dans le calcul de la subvention qu’il accorde chaque année aux conservatoires. Dix-neuf établissements sur trente-cinq ont tenu compte de cet élément dans l’élaboration de leur grille tarifaire. Au-delà du soutien financier, le conseil général s’est engagé auprès de structures ressources (MESH, SIDVEM, CRTH) qui accompagnent les directeurs d’établissement pour l’intégration de personnes en situation de handicap dans leur établissement. Le dispositif de soutien à l’accessibilité, adossé à cet axe du schéma, a permis, sur les deux années de mise en application d’accompagner quatorze projets différents pour un montant global de 63 421 €. Quelques exemples de projets soutenus pour la saison 2013-14 : un atelier d’éveil musical pour des enfants autistes et trisomiques proposé par le conservatoire de Rueil-Malmaison, et un atelier pour personnes en situation de handicap au conservatoire de Clamart.

Mettre en réseau les établissements
Les rencontres professionnelles de Rueil-Malmaison, de Chaville et de Clichy-la-Garenne, élargies à d’autres acteurs que ceux des enseignements artistiques, ont permis aux professionnels d’échanger autour de problématiques communes. Afin de mettre en réseau les établissements d’enseignement avec les lieux de diffusion, un dispositif de soutien a permis d’accompagner 22 « parcours de spectateurs » pour un montant de 61 196 €. Ainsi, pour la saison 2013-2014, une soixantaine d’élèves des classes de théâtre du conservatoire de Clichy-la-Garenne se sont familiarisés avec les tendances de la création contemporaine, à Clichy-la-Garenne (Théâtre Rutebeuf), Gennevilliers (T2G) et Paris (Les ateliers Berthier - Odéon). Le Département s’engage également dans le développement de la pratique de spectateur des collégiens, via son dispositif « Éteignez vos portables » (EVP). Pour la première fois avec l’adoption du schéma départemental en 2012, les conservatoires ont été sollicités pour inscrire les spectacles qu’ils proposent dans leurs auditoriums dans la programmation EVP. Les deux conservatoires de Boulogne-Billancourt et de Rueil-Malmaison ont pu proposer trois spectacles et accueillir 92 collégiens sur la saison 2012-2013.

Accompagner les pratiques amateurs
Il s’agit de la mise à disposition de musiciens professionnels pour encadrer l’activité d’ensembles amateurs externes à l’établissement. Ainsi, un professeur mis à disposition par le conservatoire de Châtenay-Malabry « coache » des groupes amateurs du territoire. Ces groupes se produisent ensuite sur scène lors du festival « Sons d’ici » au théâtre Firmin-Gémier/La Piscine (Châtenay-Malabry).

Shéma départemental des enseignements artistiques 2012-2015 : bilan intermédiaire
Voir le PDF

Projet DEMOS

Depuis 2010, le Département s’est engagé sur le projet DEMOS, dispositif d’éducation musicale et orchestrale à vocation sociale. Le concept : un apprentissage très intensif et encadré de la pratique orchestrale, en direction de jeunes habitants de 7 à 14 ans de quartiers populaires, ne disposant pas des ressources économiques, sociales ou culturelles pour découvrir et pratiquer la musique classique dans les institutions existantes. Dans son soutien, le conseil général a été particulièrement attentif au lien établi avec les conservatoires, afin de mettre en place les mécanismes qui permettront aux enfants d’y poursuivre l’apprentissage de l’instrument. Les villes d’Asnières, Nanterre, Gennevilliers, Colombes, Bagneux, Châtenay-Malabry et Antony sont concernées.

  • Imprimer
  • Agrandir le texte
  • Envoyer à un ami

Sur le même Thème

 

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels