Patrimoine

Archives des Hauts-de-Seine

DR,

Aux Archives départementales, l'exposition "Trois siècles de création dans les Hauts-de-Seine" à découvrir jusqu’au 30 mai 2014.

A Nanterre, la nouvelle exposition des Archives départementales illustre l’histoire du Département des Hauts-de-Seine à travers la création littéraire, artistique, architecturale mais aussi technique.

De Beaumarchais à la première de Figaro, en 1783 à Gennevilliers, à Abel Gance tournant dans les studios devenus mythiques de Boulogne-Billancourt, c’est un long inventaire culturel éclectique, émaillé d’affiches de théâtre, de témoignages liés aux grands noms ayant vécu un temps sur ce territoire, qui attend les visiteurs. L'exposition évoque aussi les compositeurs (Ravel, Marcel Landowski, etc.), les grands sculpteurs tels que Rodin à Meudon, Arp à Clamart, Dubuffet à l’île Saint-Germain (la Tour aux Figures) ou Moretti à La Défense. Du XXe siècle, nous viennent notamment des photographies liées au 7e art comme des affiches de cinéma. Le patrimoine artisanal, en particulier celui des maîtres verriers, n’est pas oublié : fonds des ateliers, dessins préparatoires… ou encore le patrimoine industriel avec des prototypes de véhicules du début du XXe siècle…

Quant au patrimoine architectural, l’un des plus riches du département, il est constellé de noms célèbres venus y construire, de Le Corbusier à Jean Nouvel en passant par Mallet-Stevens… L’exposition passe en revue les lieux célèbres, les curiosités urbanistiques, les monuments remarquables ou plus intimistes comme la maison d’Armande Béjart (XVIIe siècle) classée et devenue musée d’art et d’histoire à Meudon.

Le pôle de La Défense

Mais évoquer l’architecture dans les Hauts-de-Seine passe inévitablement par La Défense. De 1948, date de la naissance des grands projets d’aménagement du site, jusqu’à nos jours où ce quartier d’affaires est devenu une référence européenne en matière de pôle architectural, l’exposition dévoile la genèse de sa construction grâce aux fonds des agences d’architecture : plans, dessins, photos, maquettes, permis de construire… Parmi ces documents originaux, le public découvrira l’esquisse au pastel de la Tour Nobel en 1961 (premier immeuble construit à La Défense, devenu Tour Initiale) et celle du hall d’entrée du Cnit signées Jean de Mailly, l’un des trois architectes de ce bâtiment emblématique.

Quant à l’envers du décor des Archives départementales, il sera en partie accessible au public lors des Journées européennes du Patrimoine. Le public pourra visiter sur deux niveaux les magasins de conservation des documents.

A. St-M.

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels