Patrimoine

L'expo

Nuits Américaines. Sophie Kitching | Maison de Chateaubriand

,

À 22 ans, Chateaubriand vit une expérience intense. Si intense qu’elle apparaît à sept reprises dans son oeuvre et inspire aujourd’hui l’artiste Sophie Kitching.

Le 10 juillet 1791, Chateaubriand débarque à Baltimore et bivouaque mi-août non loin des chutes du Niagara. Là, le futur auteur d’Atala, face à la nature « sauvage et sublime » éclairée par la pleine lune, s’abandonne à la rêverie que suscite en lui la nuit américaine.

D’écriture et de réécritures
Dans la première relation de cette nuit, publiée en 1797, Chateaubriand en fait un moment d’extase mais également celui de la découverte de la nuit « céruléenne », la nuit bleue. Au premier étage de la Maison, l’exposition de Sophie Kitching s’ouvre sur la série des Écritures inspirées des gardes marbrées des éditions originales des ouvrages dans lesquels ont été publiées les différentes versions de cette « Nuit chez les Sauvages de l’Amérique ». Assemblées deux à deux en mêlant les éditions, elles évoquent la superposition des temps et des souvenirs rendue possible par la littérature.
Plus loin, un « jardin pluriel » est composé au sol, en miroir du parc dessiné etplanté par Chateaubriand à la Vallée-aux-Loups. Avec la série Falls, inspirée des chutes du Niagara, La Nuit de Chateaubriand II, re - et Over Watkins, l’artiste explore et réinvente le motif de la nuit américaine.

En savoir plus

Maison de Chateaubriand vallee-aux-loups.hauts-de-seine.fr/

Rechercher dans l'agenda

Catégories

Annuaire des lieux culturels